Actualités, Design, Pur design

“A Piece of Sky” by Airbus

/
Home Fashion News, Le magazine des professionnels de l’univers maison
“A Piece of Sky” by Airbus

Le BizLab, incubateur de start-up d’Airbus, présente “A Piece of Sky”, première marque de design lancée par l’avionneur en jouant la carte de l’upcycling.

Et si Le fauteuil sur lequel vous êtes assis, ou la lampe qui vous éclaire avaient eu une autre vie avant de se retrouver dans votre salon ? Et s’ils avaient parcouru des milliers de kilomètres sans que vous n’en sachiez rien et, surtout, sans que cela se voit ? Et si, par l’achat d’un meuble, vous contribuiez à recycler et revaloriser de façon inédite des pièces industrielles ? C’est ce que propose un projet innovant autour de l’upcycling  de morceaux d’avions transformés en mobilier design. Initié par deux jeunes salariés d’Airbus, au sein de Bizlab, l’incubateur de start-ups d’Airbus, “A Piece of Sky” redonne une seconde vie à des éléments d’avions en fin de vie.

Jérémy Brousseau et Anaïs Mazaleyrat, fondateurs du projet "A piece of sky" entourés des designers Camille Chardayre de l'agence Premices and Co, Christelle Doutey, Bertrand Merc présents le jour de la présentation du programme à la presse à Toulouse le mercredi 27 mars 2018
A gauche et à droite de la photo : Jérémy Brousseau et Anaïs Mazaleyrat, fondateurs du projet “A piece of sky” accompagnés des designers Camille Chardayre de l’agence Premices and Co, Christelle Doutey, Bertrand Marc – Photo prise le jour de la présentation du programme à la presse, Toulouse le 27 mars 2019

Cette semaine nous nous sommes rendus à Toulouse chez Airbus à la découverte d’un projet inédit qui va permettre à des passionnés d’aviation de s’offrir des pièces de design exclusives fabriquées à partir de morceaux d’Airbus upcyclés. Un fauteuil en nez d’A350, buffet en fuselage d’A320, des tables basses réalisées à partir de hublots, des étagères faites de pièces en carbone ou encore des lampes en bielle… sont les premiers articles d’un catalogue tout à fait inédit qui seront pré-commercialisés sur un site dédié à partir du 15 avril. Tous sont issus du projet « A Piece of Sky » développé au sein de l’incubateur Airbus BizLab à Toulouse à l’initiative de deux ingénieurs maison : Jérémy Brousseau, travaillant au service qualité du programme A350 et Anaïs Mazaleyrat, employée à la transformation digitale.  Ainsi l’encadrement d’un hublot peut devenir une table basse, ou encore une aile, une bibliothèque. Avec un avion, on fabrique quelques centaines de pièces de mobilier. Les interprétations et possibilités sont aussi infinies que les idées des designers participants. Il suffit juste de voir au-delà du bout de son ciel…

11 talents du design français pour 2019

Pour cette première collection, « A Piece of Sky » a rassemblé un pool de designers et d’artisans qui pour 2019 a réuni onze talents. Chacun a travaillé à sa manière sur le projet, mais ils partagent tous des valeurs d’engagement propres à leur époque. Dans ce collectif on retrouve : Christelle Doutey, Bertrand Marc du site Lilou in the Wood, Fabien Puginier fondateur de Brut Design et Faustine Milard, l’ébéniste designer Jeremy Grondin, l’agence de design et d’architecture d’intérieure Prémices and Co, Flavie Thievenaz, Christian Grisinger et Erik Akopyan d’Initiatives Solidaires, acteurs de l’économie sociale et solidaire, et la manufacture de mobilier, Maximum Paris. Grâce à eux, douze pièces au design original ont vu le jour. Parmi elles, on découvre le fauteuil Radôme de Christelle Doutey, la coiffeuse intelligente de Bertrand Marc et Flavie Thievenaz, des petites tables basses signées Christelle Doutey, des bielles suspendues de Premices and Co, des étagères Premices and Co, réalisées par Jérémy Grondin, des étagères en carbone Aéronautique par Maximum Paris, des lampes Initiatives Solidaires, des tables signées Bertrand Marc, des chaises de Fabien Puginier, un buffet Flavie Thievenaz et Bertrand Marc, et pour finir, une série de lampes Bertrand Marc. Certaines pièces sont uniques, d’autres réalisables en série, mais il y a de quoi largement meubler plusieurs intérieurs. Cette démarche avant tout artistique est aussi une manière intelligente de revaloriser le patrimoine industriel d’Airbus et de s’inscrire dans une démarche d’économie circulaire, indispensable aujourd’hui. Une initiative qui permettra de réutiliser entre 5 et 10 avions en 2019, soit 2000 pièces, pour une livraison prévue en Janvier 2020.

A la recherche de nouveaux talents

Dans ce projet point de designer exclusif. Dans quelques semaines ouvrira une plateforme ouverte à tous les designers et artisans qui ont l’envie de plancher sur la création d’un objet ou d’un mobilier conçu à partir de morceaux d’Airbus. Rendez-vous dans le magazine Home Fashion News du mois de mai pour en savoir plus et en apprendre encore plus du cet incroyable projet qui nous a séduit.

Combien ça coûte?

L’exceptionnel a un coût! Les premières pièces présentées cette année entrent dans deux catégories de prix, la première étant sous la barre des 1000 euros (entre 700 et 1000 euros pour le petit mobilier), la seconde allant bien au-delà. Tous les objets sont uniques et fabriqués, en France, par des artisans. Pour le futur, Jérémy Brousseau et Anaïs Mazaleyrat espèrent recevoir – via la plateforme d’appel à projets bientôt disponible – des projets qui permettront de lancer une gamme à des prix plus accessibles.

Leave a Reply
Your email address will not be published. *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

HOME FASHION NEWS