Actualités, Belles adresses, Design

C’était la Paris Design Week !

/
Home Fashion News, Le magazine des professionnels de l’univers maison
C’était la Paris Design Week !

100 000 curieux, amateurs et passionnés de design ont profité de la “Paris Design Week” – qui était organisée en écho au salon Maison&Objet du 6 au 10 septembre dernier – pour découvrir les 230 lieux, parfois inattendus, inscrits au parcours de cette édition. Showrooms, galeries, ateliers, musées, institutions, hôtels, répartis dans cinq quartiers, les ont accueillis pour leur faire vivre de nouvelles expériences autour du design.

La Paris Design Week s’est achevée en ayant promené les curieux du nord au sud et d’est en ouest, depuis les traditionnels faubourgs du meuble jusqu’aux nouveaux repères de la classe créative que sont les quartiers Vertbois, Pigalle-Stalingrad, Opéra-Concorde-Étoile, Les Halles-Marais-Bastille et enfin Saint-Germain-des-Prés. Cinq quartiers pour prendre le pouls de la création mondiale sur le thème de l’hybridation.

Huit promenades étaient ainsi proposées en fonction des centres d’intérêts de chacun. L’occasion de découvrir les multiples visages qu’offre aujourd’hui le design, depuis l’art jusqu’aux savoir-faire en passant par la gastronomie, la mode ou l’upcycling. Ce “off” parisien permet chaque année de découvrir de jeunes talents et de se tenir au courant des adresses les plus tendances du moment. Cette année le quartier du Vertbois, nouvel épicentre de la créativité parisienne situé entre République et Arts et Métiers fut particulièrement mis en avant. L’occasion de découvrir son lot de concept stores, restaurants et galeries. La Métropole lilloise, choisie par la World Design Organization pour devenir la capitale mondiale du design en 2020, avait choisi ce coin de Paris pour y introduire les premiers éléments de programmation. De plus, et pour la première fois, un “concours Vertbois” a récompensé un des participants de la Paris Design Week. Victorieux de la compétition, le duo Formel Studio, composé de Timothée Concaret et Nicolas Mérigout fut ainsi mis à l’honneur au cours de la soirée officielle qui s’est tenue le 7 septembre.

Le design fut donc célébré dans tout Paris au cours d’une semaine rythmée par de nombreux événements. Rue du Bac en plein Saint-Germain-des-Prés, Cassina a dévoilé un nouveau projet de Patricia Urquiola pour son showroom historique, presque 17 ans après sa première inauguration. Made in Design, a célébré ses 20 ans avec une édition limitée de 20 objets créés en collaboration avec 20 éditeurs de design et designers. Dyptique a profité de la Paris design Week pour lancer “Le Bazar de Dyptique”, sa première collection d’objets de curiosité pour la maison. Le BHV Marais quant à lui a mis à l’honneur la créativité italienne avec « Design Italia », une exposition spéciale orchestrée par Rossana Orlandi qui a pris place à tous les étages du magasin jusqu’à l’Observatoire du 5e étage transformé pour l’occasion en galerie. Par ailleurs, les designers Marco Lavit (Atelier LAVIT) et Nicola Spinetto (Nicola Spinetto Architectes) avaient investi les cours qui relient le BHV à EATALY avec une installation in situ, imaginée pour l’événement.

Un coup de projecteur a également été donné cette année au design américain. Les Rising Talents Awards de Maison&Objet et son jury d’initiés ont récompensé cette année six lauréats très prometteurs. Un parcours made in the US était proposé aux curieux venus visiter la Galerie Joseph Espace Froissard où était proposée l’exposition “American Design in Paris” rassemblant, en plus du meilleur des jeunes designers Américains, une sélection de pièces mise en avant par la Galerie Triode et WantedDesign.

Espace détente signé Fatboy à la Bibliothèque historique de la ville de Paris

Enfin, plusieurs institutions culturelles de renom avaient répondu présentes à l’appel. À commencer par les Archives Nationales dont la cour de l’Hôtel de Soubise a été investie par un collectif de jeunes designers baptisé Ublik pour une installation spectaculaire d’un tabouret de cinq mètres de haut quand une nuée poétique d’oiseaux de papier signée Céline Wright sublimait l’escalier d’honneur. La Bibliothèque historique de la ville de Paris, a quant à elle présenté l’installation “Noir & Sens” regroupant onze créateurs invités par France Bois Forêt pour exposer leur travail du bois. La grande cour de l’hôtel Lamoignon s’était elle transformée en lieu de rencontre et de détente avec Fatboy. Par ailleurs Martial Marquet et Döppel studio, ont présenté au sein des Ateliers de Paris l’exposition “Fantasmagorie” qui mettait en relation une sélection d’objets lumineux réalisés par une quinzaine de designers français et étrangers à l’instar de Pierre Charrié, Superpoly, Studio Martes, Studio Mousse ou Adam Ruiz, Units. À la Cité de l’architecture et du patrimoine aussi le design était célébré : 250 pièces de mobilier d’architectes et d’éditeurs avaient investi le lieu pour une exposition rétrospective de 1960 à 2020.
Enfin, plusieurs instituts culturels ont également répondu présents parmi lesquels le Mexique et la Suède. Le premier a dévoilé un ensemble de huit pièces imaginées par Constance Guisset pour une résidence dans la région de Oaxaca. Le second a ouvert au public les portes de ses six studios pour artistes et chercheurs en résidence dont il avait confié la rénovation à six duos de designers ou architectes et de marques suédoises.

Leave a Reply
Your email address will not be published. *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

HOME FASHION NEWS