Art de vivre, Electroménager

De l’usage de l’électroménager pendant le confinement

/
Home Fashion News, Le magazine des professionnels de l’univers maison
De l’usage de l’électroménager pendant le confinement

Sur la base des données d’utilisation de plus de 70 000 appareils ménagers des marques que sont Candy et Hoover, Haier Europe a enregistré et analysé le comportement des consommateurs européens depuis le début du confinement. Utilisation amplifiée des lave-vaisselles (+ 27 %), légère diminution de l’utilisation des lave-linges (- 2 %) avec une concentration repérée le weekend (34 % des lavages hebdomadaires), et une tendance à privilégier les lessives le matin : tels sont les principaux enseignements qui ressortent de l’étude réalisée par Haier Europe sur le comportement des consommateurs français dans l’utilisation des appareils ménagers pendant cette période inédite, et en particulier avant et après le confinement.

Les résultats de l’étude conduite par Haier Europe sont basés sur les données collectées et transmises par les appareils ménagers connectés, et en particulier sur des statistiques anonymes et agrégées recueillies auprès d’un échantillon de plus de 70 000 consommateurs européens possédant des lave-linges et des lave-vaisselles des marques Candy et Hoover. L’objet et le contenu de l’analyse portent sur les données d’utilisation observées depuis janvier 2020, afin d’analyser le comportement des consommateurs suite à l’intensification de l’urgence face à la pandémie, et en particulier depuis le début de la période de confinement (le 17 mars en France).

Tendances observées au niveau européen

Les principales tendances enregistrées au niveau européen se caractérisent par une augmentation significative de l’utilisation des lave-vaisselles, avec une augmentation de 24 % de la fréquence moyenne des cycles de lavage depuis le début du confinement, et une légère diminution de l’utilisation des lave-linges, avec une baisse moyenne de 1 %. Le phénomène de ralentissement des lave-linges a été plus important au Royaume-Uni (-6% depuis le 24 mars), où la fréquence d’utilisation tend à être plus élevée que dans d’autres pays (8 à 9 charges par semaine contre 6 à 7 en Europe).
Un autre changement notable concerne l’augmentation du pourcentage de programmes lancés avec l’option vapeur (vraisemblablement pour désinfecter les vêtements), qui a augmenté de 8 % au cours des semaines de confinement, pour atteindre plus de 3 % de la proportion totale des programmes.
L’autre grand facteur observée a trait à un changement au niveau de la répartition du temps : la plupart des consommateurs répartissent généralement leurs lessives de manière égale sur la journée, mais depuis le début du confinement, l’étude relève une importante concentration de ces tâches le matin. Les jours de la semaine consacrés au lavage restent le samedi et le dimanche, où se concentrent 34 % des lavages hebdomadaires. Une exception à cette tendance est le week-end de Pâques : le pic habituel du dimanche a disparu, au profit d’une concentration le lundi de Pâques : les consommateurs ont adopté un comportement de type “long week-end”, très similaire aux années précédentes où la mobilité était possible.
Les propriétaires de lave-vaisselle se sont comportés différemment : l’utilisation a considérablement augmenté (+24 %) pendant le confinement, en raison de déjeuners plus fréquents à la maison, comme le montrent les pics d’utilisation plus prononcés en début d’après-midi.
En revanche, la répartition de l’utilisation hebdomadaire est restée inchangée : les jours de semaine et les week-ends affichent les mêmes niveaux d’activité, avant et après le confinement.

Et en France ?

Le cas français est important car après l’Italie, la France a été l’un des premiers pays européens à débuter le confinement. L’utilisation du lave-vaisselle durant la totalité de la journée a connu un changement significatif : jusqu’au 16 mars, l’utilisation était concentrée sur les heures du soir, tandis que pendant le confinement, il y a eu une forte augmentation des pics d’utilisation à l’heure du déjeuner, qui ont même parfois dépassé les horaires du dîner (un schéma unique en France). La fréquence d’utilisation hebdomadaire n’a pratiquement pas changé : contrairement aux lave-linges, les lave-vaisselles présentent une répartition égale entre les jours de la semaine et les week-ends, car le lavage de la vaisselle est une activité moins difficilement reportable que la lessive. Il a été observé aussi qu’entre le 18 mars et le 19 avril, l’utilisation des lave-linges par les consommateurs français est restée presque constante autour de 5,6 chargements de linge par semaine (avec un creux de 5,2 à la mi-avril). L’utilisation du lave-vaisselle est passée de 3,9 cycles par semaine à une moyenne de 5 pendant la période de confinement (+ 27 % par rapport aux cinq semaines précédentes).

La répartition des heures d’utilisation des lave-linges a connu un profond changement : jusqu’au 16 mars la France affichait, en Europe, l’une des plus fortes proportions des lavages en soirée, alors que depuis le confinement, les lavages sont largement concentrés le matin. La répartition hebdomadaire n’a pas été affectée puisque plus de 34 % des lavages ont eu lieu le week-end. Cependant, pendant le confinement, la tendance d’utilisation hebdomadaire est passé du dimanche au samedi.
“En cette période de pandémie, nous connaissons tous de soudains bouleversements dans nos habitudes quotidiennes : il est essentiel de déterminer précisément les comportements spécifiques qui se manifestent en cette période inhabituelle (par exemple, plus de déjeuners à la maison), et ceux qui sont les plus susceptibles de persister au fil du temps (par exemple, des cycles de lavage et de vaisselle plus fréquents le matin, mais aussi une plus grande propension à acheter des produits d’épicerie en ligne). Grâce aux données agrégées que nous recevons de nos appareils connectés, nous sommes en mesure de suivre l’évolution des modes d’utilisation de ces derniers, afin de concevoir des produits et des fonctionnalités plus proches des besoins évolutifs des consommateurs”, déclare Andrea Contri, head of the IOT Ecosystem division of Haier Europe, à l’origine de cette étude “ En examinant et en analysant ces données, nous pouvons en tirer des enseignements utiles tels qu’imaginer des lave-vaisselles adaptés à une utilisation plus fréquente et à l’autorégulation des détergents, ou en nous concentrant sur une optimisation de la gestion de l’énergie pour permettre une utilisation plus fréquente pendant les périodes de pointe.”

Communiqué de la marque – Mai 2020 / www.haier-europe.com ; www.candy.tm.fr ; www.hoover.fr

Haier Europe est une branche du Groupe Qingdao Haier, leader mondial de l’électroménager fondé en 1989 et inscrit à la bourse de Shanghai depuis le 19 novembre 1993. Depuis sa création, Qingdao Haier s’est développé en anticipant les besoins des consommateurs au travers d’une stratégie fondée sur l’innovation, la marque, la R&D, la production intelligente ainsi que sur une expansion à la fois en Chine et à travers le monde, pour devenir le plus grand fabricant mondial d’électroménager. L’ambition du Groupe est d’être le leader mondial des appareils ménagers connectés. À ce jour, Qingdao Haier représente 15,4% de parts de marché en volume sur le gros électroménager, 22,7% sur les réfrigérateurs en pose libre et 19,8 % sur les appareils de lavage (source : Euromonitor International). Son chiffre d’affaires s’élève à près de 40 millions de dollars. 

Publicités

Leave a Reply
Your email address will not be published. *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

HOME FASHION NEWS