Concept stores

Lyon shop design : 3 restaurants et 1 hôtel récompensés

/
Lyon shop design : 3 restaurants et 1 hôtel récompensés

Après plusieurs semaines d’événements et d’opérations, Lyon Shop Design a dévoilé les 5 lauréats et le prix du public, lors d’une soirée organisée le 13 juin dernier. Fortement présente dans la phase finale (avec 8 concepts sur les 15 retenus), l’hôtellerie-restauration figure en bonne place avec 3 restaurants et 1 hôtel au palmarès. Quatre lieux très différents, mais qui ont retenu l’attention du jury qui a récompensé des concepts très aboutis, qui ont travaillé autant l’architecture, les aménagements, que l’identité visuelle.

Lorsque la CCI Lyon Métropole, Saint-Etienne Roanne a lancé Lyon Shop Design en 2004, inspiré par une démarche originale de la ville de Montréal, l’enjeu consistait à encourager les commerçants à recourir à un professionnel de l’architecture, dans l’objectif de moderniser et stimuler le tissu commercial de la région. Rapidement, Lyon Shop Design a souhaité sensibiliser le grand public à l’évolution des lieux de commerce et à mettre en lumière des espaces de shopping ou de services, où sont possibles de nouvelles expériences, et ce, à travers des dispositifs chaque fois différents d’événements sur l’espace public. Placé sous le signe de la Toile, symbole des liens tissés depuis 2004, et pour célébrer la 10e édition de l’opération, un important dispositif a été mis en place sur tout le territoire. Chez les finalistes 2019 par exemple, ont été installées des vitrophanies et quinze soirées ont été organisées. Par ailleurs des repères étaient disposés chez les candidats 2019 et les finalistes des précédentes éditions. Sur l’espace public, une toile jaune de 60 m2 s’est déployée au-dessus de la rue de la République pour interpeller les passants du 14 mai au 13 juin, pendant qu’une réplique de la toile étaient également installée dans tous les lieux partenaires. Pour cette nouvelle édition, présidée par Franck Argentin, PDG du groupe RBC et DG de Jean Nouvel Design, les 5 lauréats et le prix du public ont été dévoilés lors d’une soirée le 13 juin dans la cour du Midi du Grand Hôtel Dieu, lieu symbolique et patrimonial de Lyon, dont la récente et prestigieuse réhabilitation l’ancre résolument dans le XXIe siècle.

Palmarès 2019 

Le Grand Réfectoire (restaurant-brasserie) – Lyon 2
3 cour Saint Henri – Grand Hôtel Dieu 
Commerçants : Mathieu COCHARD, Emmanuel SAILER, Thibault SALVAT et Marc BONNETON
Concepteurs : Damien CARRERES et David BELTRAMELLI, Agence Damien CARRERES et Franck VELLA, HTVS
Agence de communication : Sébastien CACCITI, DISSIDENTIA 

Ancien réfectoire des nonnes, le Grand Réfectoire séduit immédiatement tant par sa valeur patrimoniale, que par sa beauté moderne. Placée sous haute surveillance, la réhabilitation des lieux fut un véritable challenge pour l’agence Damien Carreres, qui a su préserver les fonctions originelles des espaces tout en les adaptant au bien-être d’une clientèle exigeante. Les solutions techniques s’intègrent avec discrétion, à l’instar du travail mené sur l’éclairage ou l’acoustique. Une page s’est tournée, une nouvelle histoire peut commencer. 

Le grand réfectoire
Le Grand Réfectoire ©Damien Carreres

L’Établi (restaurant) – Lyon 2
22 rue des Remparts d’Ainay 
Commerçants : Maris GARNIES et Louis FARGETON (chef cuisinier)
Concepteurs : Collectif Saône 
Graphiste, Photographe : Camille BOILEAU

« Révéler le travail de la main », c’est autour de ce fil conducteur que Collectif Saône a mis en partition l’Établi. De l’agencement, à l’identité graphique en passant par l’assiette locavore, tout reflète la parfaite cohérence entre le travail du chef et celui des architectes. Et chaque élément fait écho à ce concept qui sublime le défaut et les traces laissées par les gestes de l’artisan. À l’instar des plateaux tables qui tels l’établi portent les stigmates du travail manuel.

L'Etabli
L’Etabli

L’Octave (restaurant) – Lyon 9
60-62 rue des Docks 
Commerçants : Benoît DUPRÉ et Daniel NICOLAS
Concepteur : Vavro Etc

Installé à Vaise, l’Octave capitalise sur son passé populaire pour mieux l’ancrer dans la modernité. Si le sous-sol accueille une cave voûtée minérale propice à la dégustation de vins, à l’étage, les entreprises peuvent bénéficier d’espaces privatisables pour organiser réunions et autres séminaires, dans une ambiance simple et décontractée. Au restaurant, l’esprit « bistronomique » souffle sur les assiettes tout autant que dans les verres, qui bénéficient d’une sélection à la fois pointue et accessible. Aucun détail n’est laissé au hasard par Vavro Etc qui réussit à faire du lieu un restaurant chaleureux et intimiste.

L'Octave
L’Octave

Poltred (concept store photo) – Lyon 3
54 cours de la Liberté 
Commerçants : Julien MALABRY et Pauline MARRET
Concepteurs : Damien CARRERES et David BELTRAMELLI, Agence Damien CARRERES
Direction artistique : Henry-Pierre MARSAL, Second Jour 
Scénographe et expert lumière : Hugo DESSALCES

Hybride, c’est l’adjectif qui résume le mieux Poltred, à la fois galerie, boutique, café, ateliers, bureaux partagés, espace d’échanges, agence, laboratoire… Poltred est un lieu entièrement consacré à la photographie d’auteur. L’intervention de l’Agence Damien Carreres s’est traduite dans une logique d’immersion, avec une grande subtilité et dans un esprit minimaliste. Si chaque espace possède une sensibilité propre pour délimiter les fonctions, tous s’imbriquent avec cohérence pour créer une ambiance unique, un esprit de famille.

Poltred
Poltred

Villa Maïa (hôtel 5*) – Lyon 5
8 rue du Professeur Pierre Marion Hôtelière  : Séverine MAISONNEUVE
Concepteurs : Christophe GRUY et Pierre NEVEU Groupe MAÏA, Jean-Michel WILMOTTE et Cabinet Jacques GRANGE

L’hôtel s’intègre dans un projet plus global de réhabilitation d’un site lyonnais majeur : l’Antiquaille. Conçu par un trio de signatures internationales (Jean-Michel Wilmotte, Jacques Grange et Louis Benech), Villa Maïa déploie une décoration discrète, dans le plus pur style classique intemporel, en totale adéquation avec l’histoire du lieu. Les pièces d’exception, comme le lustre magistral créé par Jacques Grange, ou les anamorphoses de Charles Maze présentes dans chaque chambre complètent un décor à la fois discret et raffiné pour offrir une expérience unique.

Villa Maia
Villa Maia ©Camille Moirenc

Le Prix du public 

Du 13 mars au 12 juin, le grand public a été appelé à prendre part au concours via une application web spécialement développée pour l’opération. Celle-ci permettait naturellement de voter, mais incitait aussi à visiter le maximum de finalistes et de lieux dans la ville. En effet, en flashant les marqueurs les joueurs gagnaient des centimètres de fil pour tisser leur toile avec pour objectif de tisser la plus grande toile virtuelle. Pour cette 10ème édition, plus de 8 100 votants ont été comptabilisés et ont élu La Boucherie Pinatel (boucherie-charcuterie) – Villeurbanne, qui s’est ainsi vue décerner le Prix du public.

Prix du public

Leave a Reply
Your email address will not be published. *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

HOME FASHION NEWS