Art de la table & Cuisine B-to-B, Les Pros, Solidarité

Maison Fragile : en route vers le futur

/
Home Fashion News, Le magazine des professionnels de l’univers maison
Maison Fragile : en route vers le futur

Un peu partout en France, les sites de production redémarrent. C’est le cas à Limoges, des ateliers partenaires de la société Maison Fragile. L’entreprise spécialisée dans les arts de la table haut de gamme, fondée par Mary Castel en 2017, permet aux artisans de trois petites manufactures et ateliers d’art de produire des collections contemporaines.

Malgré la fermeture des points de vente physiques, les commandes des collections Maison Fragile se sont poursuivies pendant le confinement sur la boutique en ligne. Il est désormais primordial pour Mary Castel de relancer l’activité pour répondre aux nombreuses commandes. D’autres projets en France, aux États-Unis, à Singapour et au Maroc sont en cours afin de faire rayonner le savoir-faire des artisans de Limoges avec l’originalité de Maison Fragile. Ces commandes, comme celles à venir, pourront être honorées dans les meilleurs délais, les matières premières ayant été stockées en conséquence.

« Nous réalisons 70% de notre chiffre d’affaires à l’export, notamment au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Chine et à Singapour. Les Chefs font beaucoup appel à nous car nous leur proposons des collections adaptées à leurs besoins. Le sur-mesure est l’une de nos forces. Je suis impatiente de pouvoir livrer les commandes de jeunes chefs étoilés à New-York et Singapour » nous dit -Mary Castel qui souhaite rester résolument optimiste malgré les conséquences du Covid-19 sur le secteur de la CHR.

Une marque engagée et solidaire

La période de confinement aura été l’occasion pour Maison Fragile de faire valoir ses valeurs en soutenant le projet solidaire “Le Reflet”, restaurant inclusif dont l’équipe en cuisine et en salle est en majorité composée de personnes porteuses d’une trisomie 21. Tout au long du confinement, 100 % des bénéfices des ventes des collections Maison Fragile ont été reversés au Reflet afin de soutenir l’activité des restaurants de Nantes et de Paris. Ces deux mois de « pause » ont également permis à l’équipe à réfléchir à la mise en place d’initiatives en faveur de la préservation de l’environnement.

Photo en tête d’article dans les ateliers à Limoges © Benjamin Boccas

Leave a Reply
Your email address will not be published. *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

HOME FASHION NEWS