Design, Maison & Art de vivre, Reportages salons

Milan 2019, les dix découvertes design

/
Milan 2019, les dix découvertes design

Du 8 au 14 avril dernier, le Salone del Mobile a attiré les professionnels et amoureux du design dans la capitale lombarde. L’édition 2019 a confirmé la créativité des marques présentes à Rho Fiera et la richesse des événements et des expositions organisés dans la ville entière. Retour en images.

Découpages des Bouroullec chez Vitra

Le vase fait partie des volumes qu’affectionnent Ronan et Erwan Bouroullec. Le nouveau projet des deux frères bretons pour Vitra part d’une plaque d’argile. En solo ou en groupe, le vase Découpage mise sur une géométrie abstraite soulignée par la couleur.

Vitra Découpage Ronan Erwan Bouroullec ©Bernard Vainchtein

Rossana Orlandi lance le Guiltless Plastic

Rossana Orlandi, septuagénaire aux lunettes hublot, est une galeriste parmi les plus influentes. Le Ro Plastic Prize qu’elle a lancé récompense les meilleures initiatives de recyclage du plastique en design. Alexander Schul (Allemagne) et Reform Studio (Egypte) sont les premiers lauréats d’un concours international prometteur.

Rossana_Orlandi
Rossana Orlandi ©Bernard Vainchtein

Eloge de la matière chez Hermès

Les nouveautés du sellier parisien dévoilées à Milan comptent parmi les rendez-vous très attendus. Dans un décor de pierres sèches provenant de la vallée d’Aoste, Hermès a investi la Pelota pour sublimer matières et savoir-faire : marqueteries de cuir, lampes en granit ou porcelaine, bambou ou papier, plaids de cachemire font dialoguer esthétique et utilité.

Hermès
Hermès ©Bernard Vainchtein

Tai Paing invite Noé Duchaufour Lawrance

La première collaboration de l‘architecte d’intérieur Noé Duchaufour Lawrance chez Tai Ping est une réussite. Sa collection de tapis tuftés main, baptisée Raw, fait référence à la nature et à la terre. Elle s’enracine dans la roche, les plaques tectoniques et fait rimer abstraction et sophistication.

Tai_Ping_Raw_by_Noé_Duchaufour_Lawrance
Tai Ping Raw by Noé Duchaufour Lawrance ©Bernard Vainchtein

Tom Dixon ouvre le Manzoni

Le Britannique Tom Dixon ouvre à Milan son premier restaurant. Le Manzoni est à son image, singulier et inventif. L’adresse, comprenant salle en enfilade, bar, boutique et micro terrasse, fait aussi office de showroom où sont exposées in situ les dernières nouveautés du designer.

Tom_Dixon_The_Manzoni
Tom Dixon The Manzoni ©Bernard Vainchtein

Foscarini met le gratte ciel en lumière

Uptown est l’une des révélations d’Euroluce, le salon de Milan dédié à l’éclairage. Ferrucino Laviani n’a pas oublié le mouvement Memphis qui a marqué ses débuts. Les couleurs acidulées animent la silhouette d’un luminaire architectural aux accents art déco.

Foscarini_Up_Town
Foscarini Up Town ©Bernard Vainchtein

Kartell a 70 ans

L’éditeur italien a choisi de fêter son anniversaire dans un lieu emblématique de Milan, le Palazzo Reale. Inaugurée le premier jour du Salone del Mobile, l’exposition « The Art Side of Kartell » présente jusqu’au 12 mai 2019 un ensemble d’objets, d’archives, d’images, de peintures, de prototypes… Pour l’entreprise qui fut pionnière dans l’usage décoratif du polycarbonate, la recherche va au-delà du design.

The_art_side_of_Kartell
The Art Side of Kartell

Nendo, l’équilibriste

Oki Sato, fondateur de Nendo en 2002, est un habitué de la manifestation milanaise. Cette année, il est à nouveau sur tous les fronts avec une version inédite du Pliage de Longchamp, des créations pour Editions Milano et Desalto, l’exposition « Breeze of light »… Chez Flos, le luminaire Heco joue avec l’équilibre, adossé au mur ou combiné à une table aérienne.

Flos_Heco_Nendo
Flos Heco Nendo

Dimore Studio chez Dior

Le tandem italo-américain Studio Dimore fait partie de la « nouvelle vague » des décorateurs d’intérieur. Pour leur première collaboration avec Dior, Emiliano Salci et Britt Moran ont revisité les codes de la maison de l’avenue Montaigne, tels le cannage ou la feuille d’argent à travers quatorze créations exclusives. Une « capsule » mise en scène, façon trompe l’œil, au sein d’un palais Quattrocento.

Dimore studio_pour_Dior_ Objects
Dimore Studio pour Dior ©Silvia Rivoltella

Artemide aux sources de la lumière

Chez Artemide, le studio Elemental a imaginé une lampe de table novatrice. Huara est un polyèdre réalisé en aluminium et méthacrylate. Il suffit de toucher l’une des faces pour que la sphère commence à s’éclairer. En passant du blanc éclatant à l’obscurité totale, il fait référence à la lumière des origines autant qu’à la technologie de l’électronique.

Artemide_Huara
Artemide Huara
Leave a Reply
Your email address will not be published. *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

HOME FASHION NEWS